mercredi 11 novembre 2009

PHILO GALOP créer le 13 nov 2009




L'UNIVERS DE L'INSAISISSABLE:
NOTRE VÉRITÉ EST NOTRE ÉVOLUTION:《L'erreur fait avancer la vie et la culture, à contrario l'intolérance fait avancer l'abrutit!》《Une reconnaissance forcée est pire qu'une volonté du libre choix》《Reconnaître ses erreurs est une sagesse, une des voies qui mène à la paix pour soi et pour autrui》《Mieux vaut une bonne vérité que l’on digère mal plutôt qu’un mauvais mensonge que l’on avale de travers》《La vie est une éminence grise qui cache, protège ou détruit, en silence ou avec fracas son plus grand secret... L’âme humaine《Ne rougit pas du peu que tu sais car c'est par la bonne volonté que naît le savoir, et c'est de l'addition et du partage  de ces petites connaissances que naissent les grands savoirs!PhiloGalop Février 2015


INTELLIGENCE ET INTELLECTUALITÉ??
 «L’intelligence est liée à la vie donc à la survie de toutes espèces, à contrario l’intellectualité est liée  à la sophistication de l’esprit humain vu par et pour lui-même.»
PhiloGalop.avril 2016
INTELLIGENCE: L'intelligence est l'ensemble des facultés mentales[réf. nécessaire] permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre elles et d'aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle (par opposition à la sensation et à l'intuition). Elle permet de comprendre et de s'adapter à des situations nouvelles et peut en ce sens être également définie comme la faculté d'adaptation. L'intelligence peut être également perçue comme la capacité à traiter l'information pour atteindre ses objectifs, en dépensant le moins de ressources possible. https://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence  
INTELLECTUALITÉ: Le mot intellectualisme, au sens métaphysique, désigne une doctrine qui affirme le primat de l'intelligence, de l'intellect, sur l'affectivité et sur la volonté ; il s'oppose à l'émotivisme et au volontarisme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Intellectualisme


LA VIE N’EST PAS QU’UNE POMME D’AMOUR :
Pomme de vie et pomme d'Adam: Pomme qui pleure et pomme qui rit... Ainsi va la vie!  
« Les abus des "h’uns" sont la merde des autres » 
« La modération, la sagesse et la réflexion font la qualité de l’action » PhiloGalop

DANS MA VIE J’AI SOUVENT PLEURÉ :
LES LARMES ENVOIENT LES MESSAGES QUE LE CŒUR NE PEUT ENVOYER!
《Poigne de fer dans gant de velours, dire non aux êtres aimés est un châtiment bien cruel, un poignard que l'on s'enfonce dans le cœur, une auto flagellation》《On peut sécher les larmes des yeux, mais la larme qui mouille l’œil n’est pas l’alarme qui sèche le cœur !》(PhiloGalop Février 2015)

Word of the song: Dad how much you love me?
The day the girl was born, daddy has not felt the greatest happiness, disappointment seemed so huge, huger than wanting to know his daughter. Ah !! I want a God son !! Complained dad ...
After a few months, dad let himself captivated by the smile of his Carmenzita and innocence of her fascinating eyes. It was then that he began to love the madness !!! his face, his smile. his dad said it was all for his beautiful Carmenzita !!!
One afternoon when they were all together as a family ... that's when Carmenzita asked his father: Dad ... when I'm fifteen, what will you give me as a gift? And his dad replied my love, you have only just seven years, do not you think we still have plenty of time to your fifteen?
Carmenzita replied: But dad you always say that time flies ... Carmenzita now had fourteen years ... She was the joy of the house, but mostly she was the heart of his father !!!
One Sunday they all went to Mass Carmenzita slipped, his father immediately caught not it falls. They were all sitting on the pews, we saw Carmenzita lose consciousness. His dad was immediately taken and brought her back to the hospital. She stayed ten days and that is when they say Carmenzita had severe heart disease.
Days have passed, her father resigned to take care of her, but her mother, decided to work, she did not want to see Carmenzita suffer ... One morning still in bed, Carmenzita asked his dad: Dad the doctors told you I was going to die?
His dad replied: No, my love. You're not going to die, God is so great, it will not let me lose what I loved most in the world
Carmenzita asked his dad: When people die do they go somewhere? Is what we see his family there? Is that one day we can come back?
Well ... My darling the truth is that no one has ever returned, yet if one day I die, I will not leave you alone, where I would I would find a way to communicate with you ... replied his father
That same day, in the afternoon, they were told by doctors that their Carmenzita needed a new heart, or she did not have twenty days to live.
A heart? Where we would find a heart? A heart! Where my god? In that same month Carmenzita was going to have his fifteen years ... Then on Friday we find a donor. Carmenzita had surgery and everything went well ... Carmenzita remained fifteen days in the hospital ... and his dad never came to see her ... The doctors said they could go back home ...
Carmenzita way home she shouted: Dad, where are you? His mother left the room with wet eyes and said: Take this letter, it is your daddy that you left it ... "
Carmenzita, my dear daughter: When you read this letter, you should already have fifteen and a strong heart that beats in your body, this is the promise that doctors have given me. I'm sorry not to be by your side right now.
When I knew you were going to die, I decided to give you the answer to your question you had asked me when you were seven years ... I've decided to give you the greatest gift in the world. .. I give you my whole life as a gift without any conditions ... Do what you want with my life ... Screw Carmenzita !!!! .... I hope you have a happy long life. I love you with all my heart "
Carmentiza mourned throughout the day, at night. The next day she went to the cemetery and sat on the grave of his father ... She cried so much ... Carmenzita whispered:
Dad now I understand How you loved me too I love you and even though I do not often told you, I now understand the importance of saying I LOVE YOU, I'm sorry to have to keep my silence so many times. Now I make you a promise that I will fully live life for us both.
Never forget to say "I LOVE YOU"

METTRE DES MOTS SUR LES MAUX:
HOMMAGE A TOUTES LES VICTIMES DES ATTENTATS DANS LE MONDE, GUERRE A LA GUERRE et CHASSE AUX CONS!!
À quand la Paix dans le monde? La vraie Paix!! À quand l'amour entre les Hommes, le vrai amour?? Construire pour détruire, engendrer pour en faire des victimes, des vies éphémères pour des êtres à venir! La mort anticipée pour les êtres présents! A quand des humains? De vrais humains? PhiloGalop avril 1994.
COMPASSION TRISTESSE ET CONDOLÉANCES POUR LES VICTIMES D’ATROCITÉS ET LEURS PROCHES.
Il fallait que j'écrive à l'Humanité pour lui dire combien je l'aime, au "déshumain" pour lui faire part de ma colère. Pour apporter ma modeste contribution, enfermé dans le repli de mon âme, entre solitude et la méditation, le regard tourné sur le jugement de mon vécu passé, j’écris pour vous ces modestes lignes. Le malaise humain.  --  Les principaux atouts de l'âme humaine sont les apparences derrière lesquelles elle se cache ou se protège, nous entrons dans l'ère de la mise à mort, impitoyable confrontation de deux mondes opposés par la cupidité humaine, celui des âmes et celui des apparences. Coincé entre son rêve et sa réalité, au travers de ses fantasmes, le cœur de l'humanité saigne et se débat, une guerre contre des esprits en révolte ne pourra se gagner par la force, pas plus que par le laxisme, elle se gagnera par la communication, la compréhension et la loyauté des actes ! L'Amour réciproque, tacite communion des âmes est la seule arme efficace pour apaiser les êtres et gagner la paix pour soi et autrui. Une âme en révolte de mépris ne compose pas, elle se suicide pour les besoins de sa cause. La justice ne devrait rester qu'une procédure qui tende à remettre les choses dans l'ordre originel. La vengeance est un acte stérile qui trop souvent engendre la haine qui ne change rien au préjudice subit, elle n'est bien souvent que l'extériorisation d'une vexation de l'esprit face à l'amertume. La vengeance est une défaite de la sagesse qui mène à une meilleure compréhension de soi, nul ne peut réécrire les histoires, bonnes ou mauvaises. La peur ou l'ignorance de la vérité de notre vécu et des réalités de nos actes influence la qualité de notre vie en piégeant notre destin, à l'école de la désillusion nous payons très cher le droit de vivre, j'y ai appris en une année, ce que je n'ai voulu admettre et comprendre en trente ans. Une de nos tâches consistera à découvrir la "bête" qui sommeille en nous, à l'apprivoiser et la dresser, notre vie n'y suffira pas car c'est l'éternel compétition de l'Homme contre lui-même. L’élément central de notre personnalité restera l’éducation qui animera notre joie de vivre ou comme un noyau de feu brûlera notre âme en la consumant jusqu'à sa mort. Au travers de mes joies, de mes peurs et de mes souffrances, descendant au fin fond de mon être, pour vous je deviens livre, avec les yeux du cœur de Candide, je fouille au fer rouge les entrailles de mon âme prisonnière des barreaux érigés à ma joie de vivre. A blanc je dois me saigner pour remettre au jour la nuit de ma solitude profonde d’où j'extirpe, pour vous les livrer, les ingrédients les meilleurs ! (Christian 1993)
Parler, il est plusieurs façons de parler, parler pour parler, parler pour ne rien dire et parler pour emmerder... Dans ce cas PhiloTrop.. Évite  ! 
BON A DÉCOUVRIR...
 LE CONCERT ♫(°'ღ'°)♫ DE L’ÂME:
«Les combinaisons libidineuses régissent notre système nerveux, approfondir objectivement leurs connaissances c’est avancer vers la sérénité du psychisme, voie qui mène à la paix de notre être!» PhiloGalop (20 mars 2016)
LE PSYCHISME: C’est l’ensemble, conscient ou inconscient, considéré dans sa totalité ou partiellement, des phénomènes, des processus relevant de l’esprit, de l’intelligence et de l’affectivité et constituant la vie psychique. Le psychisme est un concept central en psychanalyse et chez Sigmund Freud. (Wikipédia)
ATTENTION AUX CON'CERTOTS LIBIDINEUX DU CŒUR...
 MAL MAÎTRISÉS IL PEUVENT DEVENIR LE CANCER DE L’ESPRIT! 
PhiloGalop (20 mars 2016)

METTRE DES MOTS SUR LES MÂLES 
Par PhiloTroll(20 mars 2016)
«L’HOMME PROPOSE LA FEMME DISPOSE!» 
C’est fort de cette citation, de mes observations et du concours de mon entourage féminin que je puis dire: «Pendant que l’homme propose… La femme fait!» Lol!! «Pendant que ’homme se vante beaucoup, la femme "tire" beauxCoups!» Oups et Mdr!
ENTRE AUTRES:
《L'être gloriole est une personne qui a l'esprit trop étroit pour conquérir une quelconque vraie gloire! 》《L’homme ne porte t’il pas en lui le pire et le meilleur, le pire pour son propre malheur mais pire encore car il est vecteur de malheurs pour autrui !》 PhiloGalop (Février 2015) 
Putting words on the evils: By PhiloGalop
"Being vainglory is a person who has too narrow-minded to conquer any real glory!"
GLORIOLE n. f. (du latin gloriola, diminutif de gloria)
La gloriole est une vanité, un orgueil excessif que l'on tire de petits faits et d'actions mesquines. La gloriole est une parodie de la gloire et une foule de gens qui ne peuvent aspirer à la gloire ne sont pas insensibles à la gloriole. De même qu'un être véritablement valeureux ne recherche pas la gloire, un homme réellement intelligent reste sourd à la gloriole. « La gloriole des arlequins politiques est grande, lorsqu'ils paradent dans les cérémonies publiques », dit d'Alembert. C'est que la gloriole des politiciens n'est pas toujours une simple vanité, mais le plus souvent un sentiment intéressé pour dominer ceux qu'ils ont besoin de tromper. L'éducation du peuple est longue à faire et son ignorance le pousse à admirer aveuglément ce qui dépasse sa compréhension. Lorsque les hommes auront appris et qu'ils sauront juger ceux qui veulent les guider, toute gloriole sera vaine et les fantoches de la politique ne pourront plus se glorifier de petits faits insignifiants et ridicules qu'ils exploitent aujourd'hui pour tromper la foule des électeurs naïfs et confiants.
Qu'est-ce que l'étude de la vie?
L'analyse du cycle de vie (ACV) fournit un moyen efficace et systémique pour évaluer les impacts environnementaux d'un produit, d'un service, d'une entreprise ou d'un procédé. Le but fondamental, suivant la logique de pensée cycle de vie, est de connaître et pouvoir comparer la pression d'un produit sur les ressources et l'environnement tout au long de son cycle de vie, de l'extraction des matières premières jusqu'à son traitement en fin de vie (mise en décharge, recyclage...)une procédure, c'est-à-dire une suite d'étapes standardisées. (Wikipédia)
--------------------------Logiquement vivant-------------------------
Le combat pour la vie est une constante logique d'oppositions entre la Vie et la mort, que cette dernière soit psychologique ou physique. Nous ne vivons que par oppositions perpétuelles, le bien -- le mal, le bon -- le mauvais, la joie -- la tristesse, l'amour -- la haine, l'amusement -- l'ennui, l'intelligence -- la connerie..... La vie n'est régie que par une succession de positifs et de négatifs de plus ou moins longue durée. Comment pourrions-nous reconnaître le bien si nous ne savions ce qu'était le mal ? Imaginez votre vécu dans l'assurance d'un perpétuel bien être, serait-il concevable à l'échelle de votre vie ? Se dire en se levant le matin, bon aujourd'hui tout va se passer comme je l'entends, et ce, tous les jours jusqu'au dernier, soit en moyenne 26 000 journées ! A votre avis, serait-ce vivable de par la monotonie et la démotivation que cela engendrerait ? (Christian 1993).
----------« Tous mouvements est matérialisation de vie »-----------
La Vie est le pouvoir suprême régissant l'ensemble des mutations et du mouvement global de la création,  le Vécu est la matérialisation de l'impact psychologique engendrée par ces mouvements et mutations. La vie est une propriété collective, son vécu est une propriété individuelle. La vie est une entité universelle, collective immatérielle et standard. La vie psychique commence à partir de ce moment ou la "connexion" entre l'intensité émettrice et le receveur se fait. Dans l'absolu serai-ce ce moment ou les âmes de toutes natures communient entre elles pour former un ensemble menant à un même objectif, la pérennité des espèces quel qu’elles soient, végétales, animales, humaines ou cosmiques ? La vie est un repère et un guide spirituel, il ne peut exister que du vécu, engendrant le bien ou le mal vécu ! --- La vie psychique de  l'espèce humaine ne commencerait-elle pas  à l'instant qui permet aux spermatozoïdes de prendre le chemin menant à l'ovule qui l’attend ? Notre vie physique se matérialiserait-elle à ce moment ou le gagnant fusionnerait avec cette dernière ? -- Notre  réceptivité sera fonction, à contextes donnés,  de notre perception du cadre de vie. L’ambiance ponctuellement vécue ne serait qu’une interprétation individuelle, chaque cerveau ayant une perception spécifique des mouvements de la vie. L’individu, en subconscience, par hypothèses ou synthèses, aménage sa « perception » pour la soumettre ou l’imposer à l'acceptation de sa conscience, ce sont nos « états d’âme ». La vie est un apprentissage permanent basé sur l'erreur, penser que l'on sait est normal, croire que l'on sait est déjà une erreur car seule la mort possède, peut-être, les secrets de la vie ? Le raisonnable est le garde-fou de la qualité du vécu quotidien ! La loi des hommes n'est qu'un garde-fou dérisoire du respect des règles le la vie.
--------------------------L'avenir du présent--------------------------
Le présent au passé et au futur. La vie en tant que guide spirituel est l'élément du future, les actes donnent vie au présent en conditionnant le vécu. Le passé, en tant qu'âme du présent, est l'école du devenir. En l’immobilisant ou en le propulsant dans son avenir, les fantômes du passé sont autant de stérilités ou de motivations, qui mystifient ou galvanisent le présent. Le présent est une larme de passé et une goutte d'avenir, nous n'avons pas le temps de le voir, qu'il est déjà passé. Vivre est un temps présent découlant d’une conjoncture immédiate ou pilotée par une réflexion passée, à circonstance données il est préférable de méditer le passé car il peut conditionner l'avenir qui est très souvent le passé d’aujourd’hui.    -- Au travers de son doute ou de sa souffrance on prend la pleine mesure de sa réalité. Une des richesses de l'esprit transparaît dans la façon d'être, la simplicité en est une forme apparente. La communication et la communion, au sens pur du terme, sont autant d’empathies, facultés à déceler l'autre sous le lourd fardeau de son paraître. -- Je place l’empathie au sommet des grandes manifestations d'intelligence. -- « Nous sommes punit par-là ou nous pêchons », une formulation chère à Maman, réactualisée la formule devient  « l'ordre ne pourra revenir que par-là ou est arrivé le désordre ». -- L'homme a emprisonné la simplicité dans le carcan des complexités qu'il a inventées et la vie devient un combat permanent,  pour briser les chaînes qui nous lient aux boulets de notre vécu. En ne se laissant plus le temps de la mutation qui est nécessaire à son adaptation, l'individu, inconsciemment dénaturé par sa propre technologie,  ne forge t’il pas le bâton qui le bat ? L'homme, primate sophistiqué, à créer un nouveau palliatif, l'univers fantasmagorique du virtuel qui contribue à l’éloigner de son semblable. L'individu deviendrait-il une réalité psychologique si pitoyable qu’il préfère exporter des images consensuelles de lui ? Par le biais de l’exportation vocale l’homme fausse la communication direct avec son semblable, est-ce l'investissement dans une perpétuelle fuite en avant ? Plus on entre dans le monde des apparences, plus on aime flirter avec sa solitude. L'homme ne serait-il pas un des plus grands paradoxes de la création ?
--------------------------Vivre et laisser vivre-------------------------
Si les hommes ont leurs lois, la vie a sa déontologie. La vie la beauté et l'amour sont des éléments nus, c'est le grand frère ou la grande sœur que nous aimerions avoir en permanence à nos côtés. La vie s'est donné au travers du vécu le moyen de sa matérialisation, la dérive de l'esprit survient quand par ignorance vous devenez ce que vous n'êtes pas, ce peut être alors le pot de terre contre le pot de fer. L'argent n'est qu'un moyen, l'homme en lui octroyant un royaume en fait un pouvoir, au royaume de l'argent l'humanité devient une vassale et les petites gens des valets de pieds. Ne pêchez par vanité vous seriez prodigue, aujourd'hui vous êtes "fortuné" demain vous pourriez redevenir "pauvres" et n'aimeriez point les vaniteux tournés contre vous par orgueil. Sachez rester humble en n'oubliant pas qu'avant d'être "grands" il vous faut avoir été "petits" et que les "petits" ont aussi le droit ou le besoin de rêver grand. Si l'oxygène de l'apparence est matérielle, l'hygiène de l'âme ne peut être qu'une communion avec l'Amour. Le paraître se fiant aux repères matériels ne pourra se nourrir que des valeurs artificielles du vécu. L'être en guidant sa conduite, au travers de la simplicité, de la loyauté et des ressources naturelles, trouvera l'Amour nourriture de la vie. La vie est le pouvoir suprême, elle est régie par le vécu qu'elle enfante, contre lequel paradoxalement elle se mettra en opposition permanente, en devenant son principal ennemi, il engendrera l'incoercible et l'incompatibilité. Chassez la haine de votre cœur vous trouverez la tranquillité de l'esprit. Si par égoïsme ou irrespect vous altérez ou aliénez le vécu des autres, vous blessez la vie en tuant l'Amour, ça deviendrait pour vous histoire de fou, le serpent qui se mord la queue. Vivre c'est aussi contribuer à laisser vivre, ne raillez pas les petits les gros ou les pauvres car vous ne pouvez savoir ce que la vie vous réserve, pas plus que ne jalousez les riches les beaux ou les nantis, vous aspirez à devenir comme eux, n'abusez pas des bienfaits qui sont à votre portée ils sont là pour tous, face à la maladie et à la mort vous êtes à égalité et la terre ne s'arrêtera pas de tourner pour vous, vous n'êtes ni meilleur ni pire qu'un autre, tout le monde y a sa place, votre travaille consistera à trouver ou est la votre, à vous y tenir en la respectant, sachez qu'il y a toujours mieux mais surtout n'oubliez jamais qu'il y a pire. Vos parents, avec leurs qualités et leurs défauts, resteront toute leur vie vos parents, c'est la loi que vous et eux ne pourrez changer. La vie vous offre toujours un choix, aux pires défauts celui d'accepter les moins pires, grâce à cela, quand le vécu par sa froideur vous a frappé, vers la chaleur de vos parents ou de vos amis pouvez aller vous réchauffer. La vie c'est le mystère des âmes, la loyauté et l'Amour, c'est la flamme que l'on ravive, la chaleur qui réchauffe les cœurs et qui vous permet de vivre en vous tenant en haleine jusqu'à votre mort. (PhiloGalop 2002)
----------------- Passeport pour l’Amour----------------
« Pour l’amour, le fric n’est qu’une monnaie de singe qui n’achète que ses grimaces »
L’Amour est une entité libre, quand on le donne il diffuse et rayonne, quand on le contraint, il devient haine ! Celui qui veut rendre fou d’amour n’aura que de la folie en retour ! Aimer est la capacité à comprendre l'Amour ! Il n'est rien de pire que d'avoir été aimé sans jamais avoir été compris, que d'attendre sur le quai d'une gare, un train qui part... pour nulle part ?
 «Qui aime bien châtie bien» ! En souffrant de n'avoir le droit de dire oui, aimer c'est la capacité à dire non quand le devoir l'impose. Aimer c'est pouvoir fermer, quand il le faut, les portes de sa vie pour ouvrir en grand celles de son cœur. Aimer c'est le pouvoir de donner quand on l'a reçu, ce que l'on avait toujours espéré avoir. Aimer c'est de savoir s'effacer pour le bonheur de ceux que l'on aime, de savoir souffrir en silence pour ne point troubler leur quiétude. Aimer c’est agir pour que la vue de la joie de vivre soit le baume qui apaise la souffrance de sa solitude. La tolérance et le respect sont les plus grandes vertus de l’Amour, l'hypocrisie et l'égoïsme ses pires ennemis !
-------------------------Hymne à l’amour----------------------
« L'Amour c'est le vent de la liberté qui souffle sur la vie des âmes »
L'Amour parfois éphémère mais toujours comme les roses, beau divin et fragile. Amour tu es la beauté des choses et la douceur des êtres. Amour ni mots ni phrases, tu ne peux être qu'actes et vérités. Amour tu es parfum incolore et impalpable, en ton nom et pour toi mettons l'univers à l'envers. Amour des êtres amour des choses, amour tu es partout car tu es la vie et l'âme humaine, tu es l'éternel dilemme des générations, le cœur des êtres et le foyer de la vie des corps. Sonne le glas de l'amour, quand, par malice, l'argent embrase la raison, que te voilà bien incompris, mais au nom de saint fric ou saint poignons,  point longtemps ne pouvons te tromper ! Amour quand tu enflammes les passions, par le biais des choses, de ton bras vengeur, provoque le malheur. Amour tu es subtil et habile tu te joues des êtres qui seraient assez naïfs, pour s'en méfiance t'abuser. Amour pas plus que ne supporte la confusion, aussitôt enserre et met en prison. Amour  tout aussi peux être rose ou glaive, en ton nom, coule l'encre et le sang, amour tu deviens alors feu et braise ? Amour tu es désirs et point ne pouvons te saisir. Amour quand de l'homme et de la femme tu t'es emparé, studieux à aucun écart ne veux te plier. Amour tu es pureté, par delà du matériel, tout peut dominer. Amour tu es la communion des âmes, l'épanouissement des corps et des esprits, tu es graine dans le ventre rond de la mère, pulsion des nouveau-nés, bourgeon sur la branche. Amour tu es la garantie des douceurs de vivre, tu es l'essence même de la vie. Amour tu es une entité libre, quand on te donne tu diffuses et rayonne, quand on te prend tu t'évapores, quand on te contrains tu deviens haine. Amour tu es symbole de loyauté et vérité. Amour tu es le garant de l'Amour. Christian Avril 1995
-----------------------Il est sage d’être sage--------------------
« La sagesse est la boussole de l’esprit et de l’espoir »
La sagesse est  un repère, une référence et un point de mire pour ne pas « perdre le nord ». La sagesse c’est aussi une capacité à réguler les forces mentales négatives et positives qui tendent à la confrontation, dans ce cas spécifique la sagesse fait office de puissance d’interposition.
Quand il le faut, ayez la sagesse de prendre le temps, vous avez toute la vie devant vous pour faire des erreurs. Il vous sera toujours plus aisé de faire bien la première fois que de prendre le risque de supporter les conséquences d'un mal fait. Apprenez à réfléchir et à agir efficacement mais apprenez aussi à réétudier vos réflexions ou vos actions passées car elles peuvent s’avérer enseignements positifs ou négatifs. En permettant de révéler vos points forts ou faibles, la sagesse met en lumière vos ignorances. Par le biais de la méditation vous acérez un regard objectif sur vous-même, fort de ce regard vous serez plus en capacité de régulation des côtés immodérés de votre personnalité, en prévenant la récidive des erreurs comportementales vous évitez les fautes et renforcez votre crédibilité, en déculpabilisant objectivement vous gardez la sérénité nécessaire à l’équilibre. Qui mieux que vous peut vous connaître, qui mieux que vous peut apporter ce dont vous avez besoin, le connaître des autres n’est que le reflet, miroir de l’image cachée que vous renvoyez de vous-même. Renforcez votre pensée objective personnelle, elle vous guidera en protégeant votre façon d'être, s'il n'est pas important de passer pour un ignorant ou de l'être, il est grave de ne point s'en rendre compte. Réfléchissez, vos actes font la qualité de votre vie, si les autres réagissent mal c'est peut-être qu'il vous ont mal perçu ou que vous vous êtes mal exprimé, soyez patient pour expliquer et tolérant pour comprendre, eux aussi ont leurs problèmes. Sachez que toutes les  malversations ne sont pas volontaires mais apprenez à ne pas êtres aveugles à celles qui le sont, pas plus que ne soyez laxiste car vous tomberiez dans la faiblesse. Profitez paisiblement de vos acquis, les êtres bruyants attirent les envieux et les jaloux. Evitez la stérilité en apprenant à ne pas gaspiller, le temps de votre vie est précieux pour vous-même et les autres, cinq minutes prises ou données ne sont jamais perdues, n'en soyez pas avare plus que prodigue, la mesure fera la qualité de votre bien-être et contribuera à celui de vos proches qui vous le rendront. De tous temps il ne put exister de petits sans les grands et de grands qui n'aient été petits, c'est une loi immuable qu'il vous faudra toujours accepter, que cela vous plaise ou non, vous ne pourrez changer la logique des choses.  Gagner ce que l'on à est une valorisation qui n'a pas de prix, ne prenez de choses qui ne vous soient attribuées c'est la garantie de la confiance et de l'amour que l'on vous portera. Si vous êtes démunis sachez préserver votre dignité car elle est puissance qu'aucune force matérielle ne peut changer, apprenez aussi à rester à la place qui est la votre, si par jalousie vous freinez la marche de ceux qui sont devant vous, fatalement ils vous retarderont, n'oubliez non plus que si vous usurpez votre rang vous donnez l'exemple à celui qui vous suit, vous ne seriez alors plus à l'abri de vous voir précéder par lui. Soyez humbles, dans la modestie tout le monde y trouve sa place, il n'est plus grande perte de temps que le laisser penser ce que vous n'êtes pas, pas plus qu'il n'est de grande ignorance que de ne savoir être ce que nous sommes. La sagesse est la lumière des ténèbres, le phare qui éclaire la nuit, c'est le calme qui bercera vos tourments. La Sagesse c'est le plateau qui vous servira l'Amour en vous redonnant l'espoir. Christian  Avril 1995
------Philosophies empiriques------
« Réfléchir c’est penser la pensée »
Quand nous parlons philosophie nous pensons sagesse d'un regard positif porté sur les choses de la vie, la société de consommation nous a fait cadeau de la "philo'sofric" et de la "philo'soplus" qui copient péjorativement et fallacieusement leur grande sœur à des fins lucratives ou jouissives, pour y mettre bon ordre j'y ai interposé la "philo'thropie" monde abstrait et indépendant qui n'a de raisons que la beauté du geste... Vous savez que dans la vie il est plusieurs manières de communiquer, les deux principales étant la bonne et la mauvaise, jusqu'ici je suis convaincu que nous sommes d'accord, comme je suis "compliqué", j'ai décidé d'y ajouter "l'Humour philosophal*. La philo étant une manière de penser dans l'élément dit supérieur, c'est aussi une ligne de conduite, un repère immatériel duquel sont issues les pensées qui ne sont elles-mêmes que la traduction de la faculté à condenser, en de simples phrases sages et précises, des descriptifs de contextes compliqués du vécu. L'humour représente pour l'Amour ce que l'huile a d'utile au fonctionnement des pièces mécaniques, il permet la bonne marche en évitant les grincements ou le grippage ! L'humour philosophique pourrait très bien être la synthèse des deux, savoir-faire passer une pilule amère afin qu'elle soit ingérée et digérée le mieux possible. L’humour philosophique est peut être la Rolls Royce de la dérision, véhicule permettant de tout dire, de tout prononcer sur fond de "diplomatie hard''. Conçu spécialement pour vous, je le soumets à votre rejet ou "acceptation" et à l'approbation de chacun, l’humour philosophique n'est pas fait pour juger mais pour jauger ! Le juger est un acte matériel d'où découle un verdict et une condamnation, et si vous me juger en moyenne négativement, je l'interprèterais comme un manque ou une lacune personnelle, celle de n'avoir sut trouver les mots adéquats, certainement de m’être fourvoyé à quelque endroit, se sera l'occasion pour moi de me remettre en question et de revoir ma copie. L'humour Philosophique pourrait être une manière de faire visualiser de "haut" (notion de "Supérieur*) certaines "bassesses" (notion d'Inférieur*) et tout cela dans une forme de bonne humeur, l'Humour Philosophal*. Devant y faire appel en permanence dans les ChatPîtres suivant je pensais nécessaire l'explication de ce dernier, il m'a semblé impératif d'essayer de vous faire entrer dans cet univers peu banal ? A cet effet je vous ai concocté une savante entrée en matière, le contrat de mariage hybride. Le contrat de mariage hybride est le condensé d'une manière de voir, il est à lui seul représentatif de la majeure partie des éléments qui me semble contribuer à notre mal vécu. Le contrat de mariage hybride est la matérialisation de la dérision qui gagne une partie de plus en plus croissante de la société. .. Les exclus !
ETHIQUE DE L'AMORAL.... CULTURE CONTEMPORAINE ??
« Mieux vaut en rire qu’en périr »
« L’orgueil est une monnaie de singes qui n’achète que les grimaces des prétentieux »
Pire encore, l’orgueilleux par sa verve mentale, en les rendant coupables de simplicité et d’honnêteté, cloue au pilori de son étroitesse d’esprit l’intégrité et l’innocence des personnes simples et honnêtes.
« La dérision est une bouée de sauvetage de la communication, une parodie de l'amertume,  l’adrénaline des malheureux, l’innocence des gens simples »
20ème siècle
2ème ChatPître
  Civilisation ou es-tu ??
SOCIÉTÉ DE LA VIE A CREDIT
La Réaction Inhumaine
"La part des choses du vécu"
Justice rendue aux choses de la vie !
Le diktat des lois engendré par les dérives pernitieuses s'oppose aux règles de la vie. Aucune loi ne pourra faire la part des choses. Seule la raison individuelle a le pouvoir de le faire. Le raisonnable restant le meilleur garant de nos droits !
SOCIÉTÉ POUBELLE
Christian 1993
Il est regrettable qu'aujourd'hui au regard de la vie, notre société fabrique des gens plus intéressés qu'intéressants. La vie malheureusement peut devenir qu'une vulgaire chose qui se négocie en dollars, au kilo ou aux centimètres. Société génératrice de complexés, complexes générateurs de solitudes de haines et de violences..
PENSÉES et INTERPRÉTATIONS
Dicologies philosophiques
ANACOLUTHE PERSONNELLE
LA VIE est une éminence grise qui sert d’ossature à de multiples ramifications servant à l’élaboration d’un gigantesque édifice dont la finalité restera à jamais un infini immatériel à la recherche de son immatérialité intemporelle. VIE PSYCHIQUE. « Entre le conscient et l’inconscient il y a la cuite » La vie psychique est un terrain ou se confronte se négocie et s’harmonise la vie intérieure, c’est l’éternel débat pour la définition entre le rêve et la réalité de chacun. Véhiculée par des médias fous en recherche de la toute puissance médiatique nous vivons comme des zombies, enfermés et canalisés dans un carcan d’imbécillités collectives au service de la folie humaine. // « En renforçant votre volonté vous accédez à la détermination » «Hormis la mort ou l’accident physique, rien ne peut arrêter une détermination en marche pour vaincre». Le paradoxe contemporain se caractérise par un enfermement dans une liberté individuelle en protection du libertinage collectif. AMOUR. On ne fait pas l’amour, l’amour est homogène il se fait lui-même, c’est une entité libre sereine et indépendante. Les haines les violences et les exactions de toutes natures ne sont que des conséquences de son incompréhension due aux carences ou à «l’étroitesse» humaine. En amour ne vaut-il pas mieux chercher à savoir qui nous aimons plutôt que de chercher qui nous aime. Aimer. Action impliquant une notion de durée dans le temps. Amoureux. Intensité ponctuelle aléatoire projetant vers autrui. FRUSTRAMOUR. Quand on contraint l’amour il rend fou, quand on joue avec les frustrations amoureuses, on entre dans la folie. En amour chacun se met sa propre laisse, ne tient qu’à l’autre de ne pas la transformer en collier étrangleur. On ne peut connaître l’amour que ce jour ou l’on a appris la valeur des mots et des actes en sachant faire la différence entre le vouloir les désirs et le partage. Le spectre de la solitude et son lot de frustrations sont autant de flèches qui mystifient l’amour avec violence en emprisonnant la vie. MORT pour le vivant est une école de l’absence. La mort psychologique, flétrissement de l’âme liée au déficit d’amour, perte d’un appétit céleste face à une nourriture intellectuelle non alléchante.. La mort d’un proche est une amputation de l’esprit. EUTHANASIE. offrir la mort sans tuer.  POSTÉRITÉ. Les hommes passent et seules leurs actions les surpassent ou les trépassent.  HYPERSENSIBILITÉ conduit à un hyper réalisme antichambre de la mort psychologique. // Un cerveau tiraillé est un meurtrier en puissance qui s’ignore. // La motivation ou la démotivation sont issues de la pensée positive ou négative qui peut devenir propulseur ou frein d’énergie influant sur la vitesse de coordination mentale des fonctions physiques, ce phénomène énergétique mal régulé mène à la suractivité ou à la dépression. EXCÈS. Du trop au trot. Quand les trop se mettent au trot, trop c’est trop, être bête ou con peut s’avérer tolérable, être top bête ou trop con devient inacceptable. MALAISE FÉMININ. Avec le féminisme les pulsions animales de la femme jusqu’alors freinées par conditionnement par frustration ont violemment ressurgies au travers d’une forme d’aura chargé d’agressivité étouffant ainsi ce qu’est l’essence même de la féminité la sexualité tendant à prendre le pas sur la sensualité qui mêne à cette dernière. FÉMINISME Oblige à faire accepter ce qu’il à de pire, en imposant à l’homme de lui donner ce qu’il a de meilleur. //Le féminisme corporel, compétition entre celles qui en montreront le plus et celles qui en cacheront le moins. // Féminisme intellectuel. Grand concours de phallus’citées silencieuses entre les réalisatrices et leurs réalisations. FÉMINISTE. Tout ce que la tête ne donne pas, le cul l’achète. MÉDIOCRITÉ.  Ambition sans compétences. Lâcheté et égoïsme.  Culture de la culpabilisation d’autrui. GESTION. L’arme la plus efficace contre nos tourments mentaux est la capacité à les gérer. L’âme immatérialité mentale régissant l’existentialisme corporel. ADRÉNALINE Il n’est de plus belle motivation que de partir à la conquête de sa source d’admiration. CHARISME. Tout ce que le physique ne donne pas la tête doit l’acquérir (porter sa tête à bout de bras). LIMITES. Il est des limites à tout, un cœur ne peut prendre que dans les limites de sa capacité à contenir. (avril 2003).  AFFAIRES. Le bon client : Un bon client est une personne qui inspire la sympathie.. Mais qui.. dans le même temps que la langue, la bourse délie.  PENSÉES. « Résister et dénoncer sont les deux mamelles de l’équilibre » LIBERTÉ.  Dans un monde débridé il n’est pas de libertés qui ne soient muselées. CHANCE. La malchance est-elle devenue une injustice sociale mise au banc des accusées ?  RÉSISTANCE. Quand vous dénoncez vous contrez votre refoulement cérébral et le négatif qui l’amène «Autoriser un interdit ne le supprime pas, il l’occulte ou le minimise» en aucun cas ça ne l’arrange ! Seule la conscience individuelle a pouvoir de le faire. Quand vous résister vous contrez votre laxisme ! VIE PSYCHIQUE  « Entre le conscient et l’inconscient il y a la cuite » MAL-ETRE. Porte à faux à mi-chemin entre un état de pleine conscience (réalisme) et un état inconscient (fantasme) ce peut être un état conflictuel entre l’hyper réalisme et la fantasmagorie qui crée l’interaction et les perturbations entre le point de vigilance et l’état de rêve. La vie psychique est un terrain ou se confronte se négocie et s’harmonise la vie intérieure, c’est l’éternel débat pour la définition entre le rêve et la réalité de chacun. Véhiculée par des médias fous en recherche de la toute puissance médiatique nous vivons comme des zombies, enfermés et canalisés dans un carcan d’imbécillités collectives au service de la folie humaine. « En renforçant votre volonté vous accédez à la détermination » «Hormis la mort ou l’accident physique, rien ne peut arrêter une détermination en marche pour vaincre». ETHIQUE et DIÉTÉTIQUE : La culture de l’amoral paradoxe contemporain. Paradoxe contemporain se caractérisant par un enfermement de la liberté individuelle derrière un bouclier protecteur du libertinage intellectuel collectif. MORAL ET AMORAL.  Cynisme : «Opposition éhontée à la joie de vivre ou aux conventions sociales en tacite vigueur » « Qui brave avec impudence le principe primaire qui régit le bon aloi et les critères moraux » Cynique : « Élément de vie ou personne méprisante se pensant la science infuse ». EFFET POUDRE AUX YEUX est une interaction inerte débouchant sur une interactivité passive. La loi du milieu et la dictature médiatique. Chacun voit sa vie au travers sa perception du moment vécu, par matraquage médiatique les discours mégalomaniaques tendent à lui faire perdre toute objectivité sur lui-même en lui volant sa personnalité profonde et de ce fait son identité pour que l’individu ainsi formaté devienne  ce que le milieu lui fait faire. MARIAGE. Est un alliage dont on connaît la résistance qu’à l’usage. Le meilleur ou le pire dans le mariage, c’est le divorce. MÉDIA’TIQUES. Remue merde qui la respire et s’en inspire sous le couvert des biens pensant du politiquement correcte. Le temps des palabres Caste avide qui cherche dans un moment d’égocentrisme excentré à masquer son impuissance ou son incompétence, en faisant place à son discours mégalomaniaque elle fait des ronds dans l’eau en essayant de noyer d’éventuels poissons qui par naïveté ou ignorance tomberait dans sa nasse. MATURITÉ. Faculté de revenir aux sources sans oublier le chemin qui nous en a éloigné. ENVIES ET BESOINS. « L’envie sans le besoin est comme l’appétit sans la faim » Quand le besoin pousse le pseudo amour jaillit, que reste il quand le besoin est assouvi ? Assouvir sexuellement un besoin d’amour sans amour c’est manger sans nourriture.  LUDIQUE ET LUBRIQUE. « Un démon est un ange qui a le ventre vide ». Entre luDique (relatif au jeu) et luBRique ( penchant effréné à la luxure, aux plaisirs sexuels) il n’est qu’une consonance, qu’un petit pas à franchir pour s’affranchir. INTELLIGENCE. Capacité à reconnaître et faire évoluer nos ignorances.  SAVOIR. « Entre le croire et le savoir se situe la réalité ».ÉVOLUTION.  nous naissons tous "Bœufs", l'intelligence permet l'évolution de cet état, en créant les différences elle engendre la diversité plurielle qui anime le genre humain. PERTINENCE. Est un non- savoir dans l’honnêteté qui conforte le doute de nos certitudes en la véracité du faux ou de la fausse vérité. AUTO DÉRISION. Soulagement à dire du mal de soi qui entraîne paradoxalement le fait de se sentir agressé en se l’entendant dire. ERREUR. Toute erreur trouve sa justification et sa raison d’être dans la mesure ou nous savons à bon escient en tirer profit, en ce sens elle est au service de l’évolution individuelle et par contrecoup collective.  PAROLE ET ÉCRIT. Sans la parole donnée et respectée le parler est feu de paille il part en fumée. La parole est un raccourcit simplifier rapide et pratique de l'écriture qui responsabilise par immortalisation la non-possibilité de controverse de cette dernière. Les écrits sont une sagesse de dissuasion de la controverse orale qui mène, selon la sagesse ou la mauvaise foi à la compréhension  à l'ambiguïté ou à la suspicion, l’écrit n’est qu’une assurance tranquillité, la parole donnée l’assurance d’une convivialité... Les paroles ou les écrits sages font des évidences qui se voient sans se penser, pour pouvoir avec le recul se réfléchir* (*double sens : Réflexion -/- "Effet miroir*) SENSIBILITÉ. Un être qui ne pleure plus est un corps plein de larmes. PLAISIR. Les plaisirs câlins, aliénation ou vérités de moments présents ? ASTRONOMIQUE. Quand le petit regarde l'infiniment grand, il ne peut l'extrapoler que dans les limites et les dimensions des possibilités de son rêve. AMOUR. C’est un modèle terrestre immatériel, il sert de référence pour la morale et les vertus. // On ne fait pas l’amour, l’amour est homogène il se fait lui-même, c’est une entité libre sereine et indépendante. // Entre aimer et être amoureux nous avons la notion d’activité cérébrale, elle permet l’action dans le premier cas, le rêve dans le second (virtuel). // Les haines les violences et les exactions de toutes natures ne sont que des conséquences de l’incompréhension amoureuse due aux carences ou à « l’étroitesse » humaine.  // En amour ne vaut-il pas mieux chercher à savoir qui nous aimons plutôt que de chercher qui nous aime ? // Quand on contraint l’amour il rend fou, quand on joue avec les frustrations amoureuses, on entre dans la folie ! // En amour chacun se met sa propre laisse, ne tient qu’à l’autre de ne pas la transformer en collier étrangleur. ASSUMER. La grande leçon de la vie est de nous apprendre à faire des choix tranchés, nous acceptons  ou nous refusons, le pire est la demi-mesure qui ne permet d’assumer pleinement en maintenant « le cul entre deux chaises». COURAGE. Le vrai courage c’est celui que l’on se prend à deux mains.  SAGESSE. La sagesse est le fruit de l’humilité et de la patience. Il ne faut pas toujours s’écouter, il faut toujours être à l’écoute de soi. MATURITÉ. C’est de savoir écouter les conseils sans altérer son pouvoir de décision. MÉDITATION. Le rien faire cérébral qui fatigue est un grand travail qui se fait en cachette du conscient, c’est souvent le fruit d’un déchirement entre les passions amoureuses qui obsèdent et la « perception directe » qui rejette, c’est l’incondition floue, énergies coincées entre rêves et réalités, la conscience du manque « d’amours véritables » LUMIÈRE. C’est de l’étincelle que jaillit la lumière, c’est par la lumière que l’on finit par y voir…et être vu. Apprendre à regarder c’est aiguiser la vue pour mieux voir en soi, c’est le sourd qui apprend à écouter pour mieux entendre. FRIC. C’est une monnaie de singe qui n’achète que des grimaces. FRUSTRATIONS. Savoir ne pas prendre ses désirs pour des réalités. On ne peut connaître l’amour que ce jour ou l’on a appris la valeur des mots et des actes en sachant faire la différence entre le vouloir les désirs et le partage. Le spectre de la solitude et son lot de frustrations sont autant de flèches qui mystifient l’amour avec violence en emprisonnant la vie. UNIFORMITÉ. Planification et standard des plurielles. // Point d'équilibre et canalisation de l’anarchie. LIBERTÉ Autodiscipline qui permet de  tout faire car elle sait ce qu’elle ne doit pas faire, la liberté est délimitée par le respect. // La libération mentale est un travail permanent qui se distingue par l’individualisation de ce travail. // La liberté est un espace d’équilibre cérébral fondamental, elle devrait rester le rempart protégeant l’intégrité de la personne en s’opposant à toutes formes de mains mises, d’endoctrinement sectaire ou de conditionnement inconscient par «matraquage médiatique». // Etre libre dans sa tête sans tolérance c’est s’enfermer dans sa liberté, c’est mettre des chaînes à l’expression de notre personnalité. // La liberté ne passe pas qu’au travers des autres l’essentiel passe par nous. Quand on sait ce que l’on ne doit pas faire et ce que l’on peut faire, alors on acquiert la notion de liberté. DECOUVERTE. On l’explore dans une perpétuelle ignorance, on part inexorablement à la conquête de cette inconnue qui refuse obstinément de révéler son secret le plus cher…l’âme humaine. AMÉLIORATION. Quant à l'école de l'échec tu frapperas, beaucoup tu apprendras. // Pour  aller de l'avant ne jamais reculer (fuite). Une marche arrière peut devenir une marche avant si elle permet le bond en avant (élan). INTROSPECTION. C’est mentalement se projeter au dehors pour avoir une meilleure vision de l’interne, c’est tenter d’acquérir un regard plus objectif sur soi pour améliorer la perception de qui l’on est. SAVOIR. La pensée déclenche la réflexion qui mène au savoir. Tout le monde sait quelque chose mais l’important n’est il pas de savoir que l’on sait quand il le faut, quand l’impérieux impose l’urgence, un savoir oublié est inutile. TOLÉRANCE. Apprendre à accepter la non-acceptation c’est s’ouvrir à soi-même, c’est en la refusant que l’on finit par l’accepter, par contre en acceptant l’inacceptable on vend son âme au diable. INTOLÉRANCE. C’est la répétition des «petits coups» qui fait les grandes meurtrissures. ÉGOÏSME. Détester l’envie des autres c’est être jaloux et manquer de tolérance. // Le merci est le donné de ceux qui ne savent que prendre. PATIENCE. Les grandes réussites ne sont que des amoncellements de petits échecs, on reçoit tout ce jour ou l’on sait ne rien attendre. PERSÉVÉRANCE. C’est en payant et en repayant que l’on finit par être payé. OBSCURANTISME. C’est de se gaver la bouche ouverte et les yeux fermés. GÉNÉROSITÉ Est un altruisme qui a pour corps l’empathie. REMERCIEMENT. Il n'est de plus beau merci que la reconnaissance. ALTRUISME. C’est la beauté du geste. Ceux qui donnent avec le cœur n’attendent pas de merci, la satisfaction, la joie ou la réussite du don est pour eux la plus belle des récompenses. HUMANITÉ. La mesure de la force de l’amour est la capacité à partager la douleur des autres. LAXISME. C’est en avançant les yeux fermés que l’on finit par marcher dedans…Un esprit éclairé est autant de lumière sur la route de nos tracas. JOIE. Le rire est un déclencheur de spontanéité, le manque de cette dernière, par refoulement, engendre le vice qui la déguise pour lui permettre de s’exprimer. TENDRESSE. Tout comme la mère prend son enfant dans ses bras pour le calmer, la tendresse caresse la libido de l’adulte pour la sérénité. FRANCHISE. On peut tout dire, quand on sait le dire. HYGIÈNE. C’est en faisant le ménage en soi que l’on finit par briller et en balayant devant sa porte que l’on donne envie d’entrer. OUVERTURE. C’est à force de goûter que l’on reconnaît et apprécie le goût. ÉQUILIBRE. En affectif, savoir séparer son sexe de sa cervelle c’est doubler sa chance de ne faire qu’un, le plat n’est pas fait pour accommoder la sauce, c’est la sauce qui est faite pour le plat. DÉSÉQUILIBRE. Désaxage du pôle de stabilité. CONTRARIÉTÉ. C'est le grain de sable qui enraye la sérénité. SÉDUCTION. Un charme mal géré ou ignoré peut se transformer en handicap insurmontable. L’être humain comme la beauté n’est intéressant qu’accompagné de son lot de mystères, comme un voile qui se lève on le découvre comme un beau voyage vers l’inconnu, mais quand il est connu et reconnu, par lassitude, s’arrête la fin du voyage. HYPOCRISIE. Qui dit calcul dit besoin, l’amour n’a qu’un besoin, le besoin d’amour, à force de ne pas vouloir se mouiller on finit par avoir le cœur sec, dans l’amour il n’est point de calculs maléfiques, il n’est que des erreurs regrettables. L’hypocrisie est l’habit qui fait le moine, à force de tout déguiser on finit par vous prendre pour le déguisement, ce n’est que dans la bergerie que l’on reconnaît le berger. SEXE. L’avidité du sexe est la mesure de la pauvreté de l’amour ou de l’incapacité à aimer, faire l’amour sans l’amour, c’est manger sans ouvrir la boite. L’esclavage du sexe est une aliénation de l’esprit. REVANCHE. Les revanchards sont des gens que l’esprit de revanche rend malsains, fous, aveugles et inconscients. Le mal vivre est souvent engendré par une mégalomanie mal embouchée qui par nature est revancharde et semeuse de merde. VENGEANCE. La vengeance est l’instrument de la haine, la satisfaction morbide du regard posé sur son fruit n’est qu’un prolongement qui nourrit la haine qui niche dans le cocon de l’amour qui devient un vagabond sans domicile fixe. La haine se reproduit sur elle-même par mutation et transfert. AGRESSIVITÉ. L’agressivité est un sous produit de la haine ou de l’incompréhension, elle ronge ou dévore la sérénité. COLÈRE la colère est l’explosion ponctuelle d’une révolte refoulée. // Attention au souffle de l’explosion de la colère, il suit sans prévenir et sans bruit, parfois plus violent et plus destructeur que la colère elle-même. HAINE. Parfois issue d’une longue colère, la haine est par principe la mise à jour  d’une jalousie morbide et revancharde. NÉGATIF. C’est en fixant dans son esprit une imperfection sur un chef-d’œuvre que le chef-d’œuvre devient imperfection, c’est en remuant constamment de l’eau sale qu’elle reste toujours trouble à la vue. CURIOSITÉ. C’est une qualité qui à un vilain défaut, être parfois trop curieuse. EXCESSIF. Quand les trop sont au trot, trop c’est trop, si être bête ou con est acceptable, être trop bête ou trop con n’est plus tolérable. VIDE. Quand on se sent vide on se trouve face à son destin, alors se pose la bonne question des choix, c’est à ce moment que l’on découvre « la vraie solitude » ou les «vraies solutions». SOLITUDE. C’est ce moment dans la vie ou l’on se retrouve face à soi-même. // Etre seul c’est pouvoir disposer du choix de son ennui solitaire. SOLITUDE  PITIÉ. Quant on a mal au cœur pour l’autre, dans quel cœur se projetons-nous ? Il n’y a d’amour dans le mal au cœur, c’est l’expression personnelle d’une souffrance interne. MAÎTRISE Dans les conjonctures frustrantes se faire surprendre c’est entrer dans le mécanisme frustratoire. DESTIN. L’avenir est l’incertitude qui nous ordonne de maintenir le cap des certitudes du présent, le passé en est la salle d’archives, la carte qui nous aidera à ne pas nous égarer en chemin.  L’avenir est le seul élément qui ne nous appartient pas, par son indépendance il peut nous échapper, en nous imposant les corrections du déroulement de notre vie, il forge nos destins. VALEUR. La qualité humaine base ses fondations sur les erreurs du passé, les mots les gestes et les actes sont ses moyens d’expression, en les déviant ils deviennent des tortionnaires au service d’un mal vécu futur. LUCIDITÉ. « trop bon trop con » Il est bon de savoir qu’après la pensée ou l’acte positif spontané peut suivre une logique négative de faits. SIMPLICITÉ. La simplicité est un altruisme qui s’exprime, celui qui ne sait faire la différence entre un repentir justifié et une humiliation est un esprit pauvre qui s’ignore, un malheureux qui se complaît dans l’ignorance de son malheur. COMMUNICATION. Si vous parlez avec sagesse et que cela offense, vous vous êtes mal exprimé ou vous n’avez rien compris. DOMINANCE. Quand on n'a pas la maîtrise de soi, on défoule en cherchant à maîtriser les autres. HUMILITÉ. Etre humble c’est accepter de n’être qu’une particule du cours des choses, il n’existe qu’un nombril du monde, le nombril lui-même ! PRÉTENTIEUX. Fatalement mais logiquement, l’individu qui « pète plus haut qu’il n’a le cul », se retrouvera dans sa merde. ORGUEIL. « On ne peut voir sa route quand on a les yeux rivés sur son nombril » --  « Le moi nombril du monde ne laisse que peu de place à l’amour, il se sert ! ». Dans les «combats de coqs» il n’est point d’amour, il n’est que deux coqs qui se disputent la suprématie du poulailler, dans ce cas ce qui ressemble à de l’amour fou n’est que de la «frustration dingue». Quand le coq chante la « coq nunuche » monte d’un octave pour se faire entendre et c’est l’enfer dans la basse cour ou ils font leur boucan ! FLATTEUR. Le mégalo narcissique vit aux dépens d’innocents ou d’imbéciles, témoins inconscients dont il soutire la sève avec laquelle il se nourrit en les contaminant. BRILLANT. Le tout nouveau tout beau est la perception de l’apparence, l’habitude celle de son revers. RÉUSSITE. Détermination, volonté, courage, atouts majeurs de la réussite. ABSURDITÉ. Dans le «monde nouveau» monde des apparences, pour rester équilibré, il faut apprendre le langage des sourds-muets, aveugles borgnes, le langage du «toi tu pas alors moi je pas» ??? C’est l’équilibre par l’absurde hypocrite, le fin du fin qui mène aux frustrations réciproques, l’égoïsme du toi tu, moi je ! EMPATHIE. Ne pas comprendre les autres, c’est bien souvent s’ignorer soi-même, trop les comprendre c’est s’oublier. ÉPUISEMENT. C’est bien souvent une fatigue mentale. FAIBLESSE. Les fruits de l'imaginaire peuvent se traduire par une fatigue mentale et être la pire des fatigues physiques. FORCE. Une force sans détermination est un corps sans consistance. // Ne pas confondre, être très fort et se croire très malin.  // C’est le chemin obligatoire, le passage pour l’entrée en puissance. PUISSANCE. C’est une détermination en marche. // Une puissance confrontée à une force se montrera dissuasive, deux puissances confrontées à elles-mêmes  négocieront avec l’intelligence qui les a intronisées dans leur puissance. CHARISME. Il n'est point besoin d'être fort, le seul besoin est la capacité à le prouver. // Le plus dur est de déceler que ce n’est qu’en se posant les vrais questions que l’on obtient les vraies réponses, en ne voulant qu’observer le voile, on ne voie que le voile, le ça m’arrange tend à faire poser la question en fonction de la réponse, c’est faire un produit en fonction de la boite qui l’enferme. JUSTICE.  Il n'est de plus belle justice que la reconnaissance du droit des autres. FLAGELLATION. Quand on ne sait lui aménager son espace, la bête qui sommeille en nous tourne en rond dans sa cage, lâchée elle devient un fauve affamé, c’est un diable qui sort pour porter un coup, il revient en rapportant le coup et le contrecoup. VICE. Quand la «garce et la peste» s’amusent, l’amour se meurt d’amour, les frustrations se frustrent, l’avenir détale et l’âme s’étouffe dans tous ses états. ÉGOÏSME C’est prendre ses désirs pour la réalité des autres. AUTRES. Prétextes à abus, et couvertures des lâches.  PROFITEUR. C’est en puisant et épuisant la force des autres que l’on finit par se noyer dans son propre puits. PERSONNE. Deux composantes le corps et l’esprit. // Le corps sans l’esprit  n’est qu’une matière putrescible et morte, c’est l’outil matérialisant l'esprit qui le commande, l’esprit pourrait s’identifier comme une matière vaporeuse et impalpable il est imputrescible et vivant mais il est malléable et fragile. PERSONNALITÉ. Etre ou ne pas être, il faut choisir ! A force de ruminer on vous prend pour un ruminant, à vouloir tout déguiser on vous prend pour le déguisement, à vouloir tout romancer on vous prend pour un roman, leurrer les autres c’est se tromper soi-même. DÉPERSONNALISATION. Personne ne peut enlever la personne de personne. // Moralité : Pour bien vivre laissez vivre ! VOLONTÉ. Difficulté tu peux entrer, impossibilité tu peux frapper // C'est au seuil de l'impossible que nous pouvons connaître ce qui de nous est exigible. // Aucune adversité ne peut arrêter une détermination en marche pour la vaincre. DÉTERMINATION. Notre vie est un combat, luttons ! PENSEES. « Résister et dénoncer sont les deux mamelles de l’équilibre » Quand vous dénoncez vous contrez votre refoulement et le négatif qui l’amène. Quand vous résister vous contrez votre laxisme cérébral « Autoriser un interdit le supprime ou le minimise » en aucun cas il ne l’arrange, seule la conscience individuelle a le pouvoir de le faire. LA MAITRISE. C'est de savoir que l'on sait, et de savoir s'arrêter quand l'on ne sait plus. L'AUTONOMIE. Mouvance dépendante que de soi. L'INDÉPENDANCE. Expression personnelle et début de l'accomplissement de soi, il n'est point d'indépendance sans autonomie ! PhiloGalop 6 mai 2002 
La parole est un raccourcit simplifier rapide et pratique de l'écriture qui responsabilise par immortalisation la non-possibilité de controverse de cette dernière. Les écrits sont une sagesse de dissuasion de la controverse orale qui mène, celons la sagesse ou la mauvaise foi, à la compréhension, à l’ambiguïté ou à la suspicion, les écrits sont l'assurance de la tranquillité.. Les paroles ou les écrits sages font des évidences qui se voient sans se penser, pour pouvoir avec le recul se réfléchir (double sens: Réflexion-/-Effet miroir*)... Certaines pensées connues m’ayant interpellées, après analyses, j’ai essayé de les interpréter différemment, en gras  Les pensées connues – entre guillemets « Mes interprétations »
DICTONS ET PENSEES
«Après la récolte, la révolte»
« Accepter une réponse idiote c’est accepter de devenir un peu plus idiot »
-- Le chien aboie la caravane passe -- « Les paroles, beau temps ou temps d'orage, laissent le ciel indifférent»  «L'écureuil fait tourner sa roue, la roue tourne, l'écureuil reste » « Sans la parole donnée et respectée, le parler est feu de paille, il part en fumée.» - -- L’union fait la force -- « Le poignons fait les cons » -- Chaque chose à sa place, et chaque place à sa chose (Maman) -- « C’est au travers de l’ordre que nous voyons le désordre » --/-- Qui veut aller loin ménage sa monture --  «Quand vient le temps de l'action, il faut actionner » --/-- Rira bien qui rira le dernier -- « Rira bien qui rira les deniers » « A chaque vermine son traitement » --/-- Qui veut la fin justifie les moyens -- « La qualité à son prix, celui que nous y mettons » « Ca tournique et ça virre’nique dans le tourniquet » --/-- C’est le premier pas qui coûte --  « C’est le dernier bas qui goutte » « Quand on fait parler son cul, c’est la merde qui répond » « L’imbécillité n’a qu’un prix, celui qu’on paie en monnaie de singe » « Face à la Femme l’homme fier et  con, vit aux dépens de sa connerie » « Le fric ou le cul ne seront jamais des monnaies reconnues par l’Amour » --/--  Rends à César ce qui appartient à César  -- «Ne rend pas à Pierre ce qui appartenait à Paul » « Ce qui est notre n’est pas la faute d’autrui » --/-- Il  n’y a pas de fumée sans feu  -- « Quand nous sommes de travers nous ne voyons plus les lignes droites » « Ne pas confondre mûrement réfléchir et ruminer » « La liberté est esclave de l’indiscipline » « Le pouvoir du tout fait tue la créativité personnelle » « Le mieux est l’ennemi du bien » « L’utopie est une tueuse qui blesse à mort » --/-- Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres ( maman ? )-- « A être prisonnier, mieux vaut être prisonnier dans sa propre prison, que prisonnier  dans la prison des autres » « Nous ne reconnaissons que ce qui reste présent dans notre esprit, la mémoire ou la raison ne rappelle que le souvenir majeur »  « Ce qui semble le mieux fait force de loi » « Plus la caisse notre outils est pleine moins nous travaillons » --/-- L’appétit vient en mangeant --  « La force du manque fait pousser les dents » « Plus les dents sont longues plus on en croque » « L’autoritarisme du présent n’a force d’autorité sur l’avenir »  « Chaque question qui se pose à un pied dans l’avenir » « Chaque réponse qui est faîte est un temps passé » « Avec l'avance de l’âge s'éteint la vivacité du courage » --/--  Quand c'est l'heure c'est  l'heure, après l’heure c’est plus l’heure ( Maman ) --/-- « Quand vient le temps de l'action il faut actionner » « Qui oublie d’actionner assume » « Qui laisse échapper le temps devra courir après » « Le mal passe pour qui a la vaillance de le faire passer » « A l'heure du bilan quand il ne reste que le cœur à offrir, il s'avère stérile de l'immoler sur l’hôtel du souvenir » « Par la réflexion on rassure l’avenir, par les regrets la défaite » --/-- Aux innocents les mains pleines -- « Ceux qui ne font rien sont bénis, ceux qui agissent finissent par être maudits »  « On ne donne qu’à ceux qui n’ont rien à offrir »  « Dans la folie il n’est que raison de fous »  « Nous avons le droit d’être fou, nous avons le devoir d’assumer notre folie » « Là où l’argent prend le pouvoir la vie se meurt » --/-- Le lièvre et la tortue -- « La patience est graine de vertus dont on peut user sans pouvoir abuser » « L'impatience comme l'avortement, tue les projets avant leur naissance » « Là où les tares traînes les vertus glissent » « Sans l'immatériel le mouvement ne pourrait exister » --/--  L’union fait la force -- « Le cumul des petites choses font les grandes œuvres » « La fermeté est une poigne de fer dans un gant de velours » « Le Non ! est un poignard que l’on doit s’enfoncer dans le cœur » « Le plus dur dans la vie est de se refuser le plus facile » --/-- Rien ne sert de courir, il faut partir à point --  « Avant d’apprendre à courir il faut apprendre à marcher » --/-- Il n’est pas de fumée sans feu -- « Le regard que l'on porte sur soi est le miroir renvoyant le reflet du regard que les autres portent sur nous »  Christian 1995 
✿◠‿◠✿ HIÉRARCHIE DE LA GRANDE BOUFFE ✿◠‿◠✿
Quand ceux du haut regardent en bas.. (Février 2015)
Ils ne voient que de la merde!!
Quand ceux du bas regardent en haut..
Ils ne voient que des trous du cul!!
********************************************************
LA MORALE DE CETTE HISTOIRE:
LE LION : Mange les autres animaux !
LE REQUIN : Mange les autres poissons !
LE VACHE : Mange de l’herbe !
LE COCHON : Mange comme l’homme !
*******************************************************
L'AMORAL DANS CETTE HISTOIRE:
L’HOMME : MANGE COMME UN COCHON !
Quand l'animal sauvage sort de son milieu c'est presque toujours par impératif de survie... Quand l'homme sort du sien c'est très souvent par plaisir ou recherchent de jouissances!! Hormis cas de force majeure, famine, manque d'eau ou guerres.
*******************************************************
Amoral définition:
Qui est étranger à la morale, qui ne l’attaque ni ne la défend, qui se place en dehors d’elle. L’alcoolique est toujours immoral ou amoral ; mais, en dehors des alcooliques, il y a beaucoup d’amoraux, beaucoup d’êtres qui naissent amputés du sens moral. — (La Revue: Volume 69, 1907)
Il zons fait fort les PPS
MON DIPLOME
 Hautes Ecoles Communales

Je rajouterais par rapport à mes études que..."l'occasion fait le lardon"
ATTENTION LE TEXTE QUI VA SUIVRE DEMANDERA TOUTE VOTRE ATTENTION
Ces lignes font partie de ce que j'appelle l'Humour Philosophal, la carricature du pire !
AU RISQUE DE DÉPLAIRE
"AU THE'APRE CE SOIR"
Au Théapre ce soir. -- Joue Mariage Hybride -- Commévie burlesque -- Une pièce de Christ'hi'han -- Représentante du Vécu -- Miss Ollé Ollé -- Dans un décor de Lacour Desmiracles -- En toile de fond -- Pételavie essaye de consommer son mariage avec Malembouché -- C'est l'analyse du contrat de mariage, synthèse du décalage entre la vie et la nouvelle perception que l'on en a, avec ses répercutions ou amplifications dans notre vécu, en clair un des malaises actuel et pas le moindre, rappel 2/3 des couples divorce, dans le monde du célibat s'instaure, d'un côté la baise ponctuelle et alléatoire, assouvissement des besoins bestiaux, de l'autre, l'emprisonnement dans la solitude, dictée par le bons sens de la sagesse, alors ? C'est le serpent qui se mord la queue... Lui aussi décidément on n'arrète pas la nouvelle sexualité ! beurk ! C’est reptilien ! Présentations -- Dans le rôle de Meur Saoul Lebeurré -- Le reflet d'une certaine catégorie de la jeunesse. De certains adultes, qui doivent, pour pouvoir exprimer leur joie de vivre, briser la barrière de l'incommunication en faisant appel aux stimulants-dieux. Alcool et drogue, qu'ils ne maîtrisent malheureusement pas toujours dans les limites du raisonnable ! Meur Jean Aimard, reflet de Meur tout le monde, vous savez. .. Ce Monsieur assis le cul entre deux chaises que l'on voit las-bas, toujours le plus loin possible de nous ! Evite t-il la contamination ? Meur Mintriste Dépité -- Reflet de nos hommes d'états relegués car ils ne semblent plus coller aux réalités de la vie des petites gens qui sont pourtant majoritaire ! Ils ont, à mon avis, la vie au bout des doigts et la raison pour eux ! Dépités par leur comportement, en plus ils foutent le bourdon et la zizannie ! Celle-ci engendre la minaustère du vécu, leurs paroles stériles sont les déclaracons ayant crées le malheur qui est autant'de'tiques et toc! Le malheur en faisant trébucher ou chuter, peut-être la cause de blessures de l'âme, créant les séquelles présentes. Extrapolation, au travers ce con'de'tract (allusion à la nouvelle communication) la communic'acons ou si vous préferez, les médias la pub, le marquetting, marque'ding ding d'un vécu non maîtrisé ! -- Sir Ducon De la Joie -- L'hypocrite qui ne fait que les conneries qui emmerdent, en faisant comme s'il ne le savait pas, pour pouvoir continuer à les faire ! Meur Paupaul Lefou -- Instrument de  Sir Ducon --  symbolique de la "baise à tout va, chez l'homme, l'érectomanie chronique.  Sir Chat De Goutiere -- vous connaissez, cette bestiole qui peut se jeter n'importe ou n'importe comment. Faire toutes sortes de pirouettes en retombant toujours sur ses pattes, de goût hier c'est la jouissance, ont fait d'abord on verra les dégâts après ! -- Melle Vaumit Aujourdhuit  Reflex de la vision des dégâts qu'on a fait et la matérialisation d'un j'men foutisme à toute épreuve Melle Piteu Xéta très souvent ce type d'animaux n'a pas franchement l'allure de personnes dignes de ce nom. Lady Oie Blanche De Plumaucu reflet d'une catégorie montante d'hypocrites sexobarjos féministes qui prétend tout régenter en employant des manières plus que douteuses, tenant d'une main le mari par le cou, et de l'autre l'amant, en sous-main par les couilles ! Plus fort ! Elles arrivent même à faire gober et accepter cette situation aux deux, mais il ne faut surtout pas que ce soit dit, on peut le penser ! Mais il faut fermer sa gueule et faire comme s'il ne se passait rien, ça dérange Madame ou Meur !  Il n'est rien de pire que ce genre de bonnes femmes quand, acariâtres elles décident de foutre le souque, même à tort, elles ont raison, un scandale ne les arrêtent pas ! On s'demande d'ailleurs pourquoi il leur arrive de se faire casser la geule ? Nest-ce pas ? Par les Ducon De la Joie ! Trippes qui leur servent de mecs ! De PLUMAUCU souvent là est la source du délit. .. HOLLIT ! Sœur De Cuku De Cancan Diraton -- Peuff ! Là j'ai mis le paquet, alors de cuku veut dire ce que ça veut dire et. .. un Q.I au même niveau, De cancan ingrédients nécessaires à ce type de Q.I (Quotion d’Interpénétration). raton qualificatif de la faune qui s'en repaît, faune servant à abriter les personnes douteuses, je précise, ce que j'appel personnes douteuses n'est pas une assimilation aux couleurs ! Si je devais en faire une, ce serait le gris merdique, couleur d'un temps maussade ! Pour ce qui est des autres couleurs, elles font aussi partie de la beauté de l'arc-en-ciel de la vie, et là ! Nul ne pourra me faire changer d'avis ! Melle FRANFRE Luchette -- se sont ces petites choses quasi unitiles qui ne servent qu'à se faire un petit plaisir passagé, du domaine des valeurs artificielles.  Melle KUPINCE -- C'est sûrement le niveau du Q.I qui n'en a pas permis l'ouverture ? Le temps que l'on passe à cultiver l'extérieur n'en laisse plus assez pour l'intérieur qui risque de ce fait d'être boucher… A l’émeri cela va sans dire ou de rester vierge, je dirais plutôt inCul…te ? C'est le paraître et l'être. -- Voilà pour ce qui est des grands axes, pour le final je vous laisse chercher, c'est cela que j'appel "déraciner" les maux, encore un jeu. .. De mots, et qui Mêmes me suivent ! Ya du boulot !!! Vous n'êtes pas clair ! Ah! la nouvelle sexualité, parlons en ! Ces difforcés et célibalair de la quarantaine ? Hommes Gold-Michet et Femmes Pour'pête Gonflables ...Et gonflées ... Dans tous les sens du sperme . S'il est vrai que certains faits jusqu'à l'approche de la quarantaine peuvent être "excusables" du fait de l’immaturité et être mis au compte de l'inexpérience ou de la fougue de la jeunesse, passé cet âge, il est permis de l'avoir en travers, quand certains faits déguisés en innocences candides vous arrivent en travers de la "gueule", il est permis de se rebiffer afin de faire la différence entre nous être humain ... Et de la viande . Piègé une fois, je me suis donc amusé à observer le manège, soit dit entre nous, il ne tourne pas très rond, c'est un débile "crache-crache" pour adulte semi-sénils en mal d'amour, alors on fait s'cons peut et un "coup"j'te vois, un"coup" j'te vois pas... hop là... par dessus dessous la jambe, on rase les murs pour pas l'avoir dans les pieds on l'a plus souvent dans l'dos, ou alors il faut faire ça à la mord moi l'nœuf. Ce pourrait aussi s'intituler, l'Ane le Bœuf et l'Imbécile, en effet bien souvent dans ce cas de figure, à l'échelle de la vie, ces femmes seront fatalement les Ânes de l'histoire et finiront comme des imbéciles, l'âne lui se trouvant multiples excuses de couvertures, à l'échelle de la vie, restera probablement un âne, ceci étant une vocation, le bœuf à force de meugler dans les crêm’érit d'autruises, finira probablement comme l'âne son cousin germain..... Sur la paille de sa propre étable. Sur ce je vous souhaite un bon appétit ?

《COUPE DE L'AMOUR et PALMARÈS DES CONS》
(création PhiloGalop Février 2015)
《Les guerres sont la prison du monde et l’aliénation de l'humanité》
Religion, soumission, aliénation, oppression: Il faut encore et encore démonter les croyances religieuses qui sont pour la plupart des expressions de peurs humaines inconscientes, habillées d'irrationnel. Comment admettre de rendre les gens idiots, quand on voit la merveille d'intelligence et de complexité qu'est l'humain? (hommelibre.blog)
Wikipédia: La notion d'aliénation (du latin : alienus, qui signifie « autre », « étranger ») est généralement comprise, en philosophie, comme la dépossession de l'individu, c'est-à-dire la perte de sa maîtrise, de ses forces propres au profit d'un autre (individu, groupe ou société en général). Il renvoie ainsi fréquemment à l'idée d'une inauthenticité de l'existence vécue par l'individu aliéné. Ce terme est à l'origine un terme juridique, se rapportant à un transfert de propriété.
GUERRE A LA GUERRE et GARE AUX CONS!!
À quand la Paix dans le monde ? La vraie Paix ! À quand l'amour entre les Hommes, le vrai amour? Construire pour détruire, engendrer pour en faire des victimes, des vies éphémères pour des êtres à venir! La mort anticipée pour les êtres présents! A quand des humains ? De vrais humains ? PhiloGalop avril 1994
QUESTIONS D’INCULTE A OCCULTES
L’inculture est-elle richesse d’ignorances ou fruit de cultures médiocres ?
« L’ignorance voulue est-elle un galvaudage du savoir ? »
« Un prétendu su est-il plus néfaste qu’une ignorance ? »
« Le savoir oublié est-il un gâchis de culture, un irrespect du su ? »
« Le vrai savoir est-ce de savoir que l’on sait et savoir quand on ne sait plus ? »
« L’inconscience est-elle une virtualité sereine porteuse d’un  savoir abrupte ? »
Pendant que notre être se réjouit de n’avoir à faire face aux turpitudes du savoir, anémiée par ses ignorances, notre âme se languit en contemplant l’horizon de sa culture passée. Christian  « Culture empirique »
Pour pérenniser l’évolution de l’espèce vivante, la vie se doit d’alimenter la soif de vivre en restant une ignorance fondamentale inculte. Christian  « Culture empirique »
Il est doux d’ignorer les turpitudes de la vie, tant que de nous elles en restent éloignées. Christian  « Culture empirique »
N’est-il triste et parfois dur de ne pas savoir. .. mais savoir quoi et pourquoi, là reste la question ? Christian  « Culture empirique »
Sommes-nous pauvres en étant humble et plus riche en étant cultivé, la vie s’arrête t’elle face à nos critères capricieux ? Christian  « Culture empirique »
De qu’elle culture parlons-nous là, de la mode, de l’air du temps présent ? La mode et le temps présent ne pourront devenir culture que pérennisés par l’avenir d’un autre temps. Christian  « Culture empirique »
Le phénomène de mode n’est pas une culture mais une lubie sociétaire, un moment ponctuel éphémère, une tranche de vie,  passerelle pour son évolution. Christian  « Culture empirique »
A vouloir trop savoir l’être humain ne perturbe t’il pas l’encours de son existence, n’embrouille t’il pas les cartes de ses pauvres connaissances acquises ?
La sérénité ne dépend pas de l’analyse objective de son savoir empirique mais de sa mise en œuvre. Un savoir passif est une inutilité active. . Christian  « Culture empirique
La seule raison valable de se compliquer la vie nous est donnée par une fade existence. Christian  « Culture empirique »
Se compliquer la vie, l'existence :
La rendre plus pénible en apportant des soucis supplémentaires, des problèmes inutiles.
Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Les vocations manquées déteignent sur toute l'existence.
Baudelaire Paris 1821-1867 Il y a des moments dans l'existence où le temps et l'étendue sont plus profonds, et le sentiment de l'existence intensément augmente.
Léon Bloy Périgueux 1846-Bourg-la-Reine 1917 Mon existence est une campagne triste où il pleut toujours.
Blum 1872-1950 Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence.
André Breton 1896-Paris 1966 C'est vivre et cesser de vivre qui sont des solutions imaginaires. L'existence est ailleurs.
Michel Butor 1926 Notre existence quotidienne est un mauvais feuilleton par lequel nous nous laissons envoûter.
Sidonie Gabrielle Colette 1873-Paris 1954 Je vis sur le fonds de frivolité qui vient au secours des existences longues.
Salacrou 1899-1989 Il y a des vies de femmes qui ne sont qu'une suite de larmes, et dont l'existence, en fin de compte, est une réussite.
Voltaire Paris 1694-Paris 1778 L'intérêt que j'ai à croire une chose n'est pas une preuve de l'existence de cette chose.
Kierkegaard 1813 Copenhague 1855 La meilleure preuve de la misère de l'existence est celle qu'on tire de la contemplation de sa magnificence.
Gérard La Brunie, dit Gérard de Nerval Paris 1808-Paris 1855 Il voulait tout savoir mais il n'a rien connu.
Christian « Culture empirique » « Le savoir de l’expérience forge la vie »
Bernard Le Bovier de Fontenelle Rouen 1657-Paris 1757 Tout le monde ne sait pas douter : on a besoin de lumière pour y parvenir, et de force pour s'en tenir là.
Christian « Culture empirique »   « Le savoir c’est d’abord la conscience de son su réel qui s’affirme en sachant s’arrêter aux portes de son ignorance. »
Remy de Gourmont Bazoches-au-Houlme, Orne, 1858-Paris 1915 Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir.
Christian « Culture empirique »  « Un savoir trop su tombe dans l’ignorance »
André Gide Paris 1869-Paris 1951 L'appétit de savoir naît du doute. Cesse de croire et instruis-toi.
Christian « Culture empirique ». « L’ignorance dédain n’est qu’une inculture de la représentativité. »
Georges Bataille Billom 1897-Paris 1962 Du savoir extrême à la connaissance vulgaire, la différence est nulle.
 Christian « Culture empirique ». « Les savoirs extrémistes  n’ont de savoir que l’ignorance du savoir-vivre »
Caron de Beaumarchais Pour gagner du bien, le savoir-faire vaut mieux que le savoir.
Christian « Culture empirique ». « A contrarie du faire savoir, le savoir-faire prouve en silence »
Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie.
Christian « Culture empirique ». « L’ignorance en tant que telle  n’est qu’un non savoir de choses connues par vulgarisation »
Héraclite d'Éphèse vers 550-vers 480 avant J.-C. Un savoir multiple n'enseigne pas la sagesse.
Christian « Culture empirique ». « Le savoir pailleté est une forme virtuelle de l’ignorance qu’il dissimule »
Albert Einstein Ulm 1879-Princeton 1955 L'imagination est plus importante que le savoir.
Christian « Culture empirique ». « L’ignorance est champ inculte porteur de savoir »
Casanova, Venise 1725-Dux, Bohême, 1798 Savoir mal est pire qu'ignorer.
Christian « Culture empirique ». « La conscience de son ignorance est un réel savoir »
Michel Deguy Paris 1930 L'amour se résigne à ne pas savoir.
Christian « Culture empirique ». « Le savoir oublié devient culture en friches et racine d’ignorance »
Sacha Guitry Saint-Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957 Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois.
Christian « Culture empirique ». « Mieux vaut un petit savoir maîtrisé qu’un grand su présumé »
Marcel Jouhandeau Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979 Savoir aimer, c'est ne pas aimer. Aimer, c'est ne pas savoir. Christian « Culture empirique ». « L’inconscience de l’amour  est la mamelle qui le nourrit »
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 La faiblesse humaine est d'avoir des curiosités d'apprendre ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Christian « Culture empirique ». « L’appétit de savoir est une curiosité qui n’a qu’un défaut, être souvent trop curieuse »
Michel Ey Quem de Montaigne Savoir par cœur n'est pas savoir : c'est tenir ce qu'on a donné en garde à sa mémoire.
 Christian « Culture empirique ». « Le savoir oublié redevient une culture en friches, un terreau fertile pour la déchéance »
Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d'une chose ; cette universalité est la plus belle.
Pablo Ruiz Picasso Málaga 1881-Mougins 1973 Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire ?
Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 La vérité sera un jour la force. « Savoir, c'est pouvoir » est le plus beau mot qu'on ait dit.
Jean-Jacques Rousseau Genève 1712-Ermenonville, 1778 Généralement, les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu.
Pie II (Enea Silvio Piccolomini) Corsignano, aujourd'hui Pienza, 1405-Ancône 1464 Plus on sait, plus on doute.
------------Le mur de l’inconnaissance------------
« La solitude est le mur de la méconnaissance de soi dans lequel nichent les secrets de l'âme »
La solitude peut être un néant destructeur ou une sublimation du silence, elle ne se décrit pas...  Elle se vit !  Notre vie repose sur la recherche inconsciente de son secret, la détresse n'est qu'un ping-pong de la solitude qui se joue sur le mur de l'indifférence ou de l'incompréhension d'autrui, il n'est de plus grand enseignement que l'image renvoyée par son écho. Par la patience nous gagnons à comprendre que le temps n'est qu'un lendemain qui efface ou concrétise les veilles qui le construisent. Les fantômes du passé sont autant de stérilités qui mystifient le présent en figeant l'avenir. Quand une mémoire est saturée elle occulte pour ne se souvenir que des besoins impérieux du moment ! Par la méditation nous apprenons à consulter les archives de nos actions passées. Le temps qui s'écoule ou les années qui s'envolent ne sont pas vieillesse pour qui veut, elles sont encyclopédie universelle menant au privilège de l'age. Paradoxalement dans le bien être sommeille l'ignorance à savoir qui nous sommes ou à connaître la portée réelle de ce que nous faisons. «A vaincre sans péril on triomphe sans gloire», par besoin inconscient de valorisation, influencé par le regard qu'il porte sur lui-même, l'homme doit de se "battre" pour gagner ce qu'il a !
《Ya pas plus con QuinCON》
Philosophie, philologie et philoZovies
 « Les fantasmes délient l’alliénation des manques » (PhiloGalop)

L’HOMME N’EST-IL PAS QU’UN ANIMAL AUTO-EDUQUER ?  
Dans ‘’ l’asbsou’lu ‘’ un con existe t’il ? ? ? Un con ne serait-il pas qu’une perception de notre nature profonde que l’on rejette pour s’en protéger ? La perception que l’homme à de lui-même se transforme t’elle en rêve pour nous être supportable?
EN ÉCOUTANT LE SILENCE ON LE FAIT PARLER
"Penser l'autre c'est le faire exister"
La Journée internationale de la langue maternelle a été proclamée par la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en novembre 1999. Le 16 mai 2007, l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 61/266, a demandé aux États Membres et au Secrétariat d’encourager la conservation et la défense de toutes les langues parlées par les peuples du monde entier ». Elle a aussi, par cette même résolution, proclamé 2008 Année internationale des langues, pour favoriser l’unité dans la diversité et l’entente internationale grâce au multilinguisme et au multiculturalisme. « Cette fête est non seulement une école du respect de soi, de son histoire et de sa culture mais aussi, et surtout, du respect de l’autre et de sa différence » Tous les 21 février, le monde entier fête les langues maternelles. La date est choisie en hommage aux étudiants tués par la police de Dacca (la capitale du Bangladesh) qui manifestaient pour que leur langue maternelle (le bengali) soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan. Célébrée depuis février 2000, elle a pour objectif de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme.
«Mieux vaut rester seul que d’être de mauvaise compagnie» // Dans la vie courante vous êtes trop préoccupé à vous faire exister, par la réflexion interne, la méditation, il est possible de le déceler, vous pourrez découvrir qu’il ne reste que peu de place pour faire exister l’autre de manière altruiste, vous découvrirez que très souvent vous le faites exister pour ce qu’il représente et non pour ce qu’il est, pour ce qu’il vous apporte et non pour ce que vous lui donnez, que vous voudriez qu’il soit ce que vous aimez et non ce qu’il est. «Qui médite, s’accrédite». L’hygiène de vie est une constante remise à plat, un point que l’on fait sur soi et pour soi, c’est le moment ou l’on se pose les vraies questions et ou l’on a des chances d’obtenir de bonnes réponses, pour soi pas pour les autres! Exemple de questions // Qu’est-ce qui se passe dans ma vie en ce moment, tout va de travers? // a) Qu’est-ce qui va de travers? Ma vie affective, mes relations avec les autres, mon boulot, ma voiture, le temps, mes enfants? // b) Quand vous dîtes que tout va bien tant qu’on ne vous emmerde pas! avez vous réfléchit au nombre de fois que vous êtes emmerdez? Par qui et pourquoi, si cette fréquence est élevée et dans des milieux sociaux culturels différents ce ne sont probablement pas ces milieux ou ces personnes qui sont cons! // Vérifier objectivement que ce ne soit le pas cas et posé vous les bonnes questions, «non pas en regardant dans le miroir» «mais en regardant le miroir» ce qui est une autre façon d’aborder ou de voir les choses! Que de questions à se poser que de problèmes à élucider, il est bon de faire régulièrement le point sur ces sujets d’importance. De deux choses l’une, ou vous êtes négatif de naissance, et votre moi, idéal de toute puissance, est ressortit à l’âge adulte, alors je vous souhaite bon courage car vous avez du travail pour convaincre ou pour aménager un espace à ce qui est peut être devenue la bête la plus féroce pour vous et les autres, dans ce cas ce chapitre vous est particulièrement destiné car vos relations avec autrui ne doivent pas être une partie de plaisir tout les jours. Pour en revenir à votre hygiène de vie qui est aussi et avant tout une hygiène de pensées, par la somnolence méditative vous pouvez faire resurgir des mouvements cérébraux refoulés, qu’ils soient présents ou passés, cette pratique vous permet de mettre votre cerveau au repos ou en condition selon ce que vous lui demanderez, tout le monde le pratique à sa manière, au soleil sur la plage, allongé dans l’herbe à la campagne ou par grasses matinées, tous ces façons de faire sont autant de repos cérébral, au même titre que les vacances devraient l’être au niveau physique, les somnolences méditatives sont du repos pour vos neurones à qui vous laisserez enfin un peu de temps libre, des moments de paix pour respirer et ralentir leur rythme de travail, ils en ont bien besoin dans ce monde en effervescence permanente, nous les oublions trop souvent, en les acculant aux travaux forcés permanents, ils réagissent de la même manière que vous, en conscience vous auriez dans ce cas des sottes d’humeur d’agressivités de colères ou de déprimes, et vous le ferez inconsciemment payer aux autres, en réalité c’est votre cerveau qui s’auto flagelle pour trouver vos solutions folles, il vous le fait payer en essayant de tirer la sonnette d’alarme, cris de l’intérieur que trop souvent vous n’entendez ou ne voulez entendre, vos turpitudes citadines ou mondaines, voir vos passions, vous tiennent trop à cœur, jusqu’à ce moment ou la machine cérébrale se détraque ou disjoncte, alors plutôt que d’attendre, on n’est jamais si bien servit que par soi-même, cinq à dix minutes de déconnexion journalière peuvent vous faire économiser bien des fatigues physiques, en vous faisant en bout de compte gagner du temps, votre cerveau reposé optimisera mieux vos tâches. Les grandes préoccupations contemporaines étant le relationnel et le dialogue social, axez vos méditations dans cette voie, n’oubliez pas qu’avant de faire de nouvelles amitiés ou pouvoir exprimer votre flamme à quelqu’un il vous faut à priori apprendre à être amoureux de la vie et à être tolérant cela vous évitera des ennuis futurs à bien des égards, en ne décevant pas vous limitez le fait d’être déçu, en vous préparant par la tolérance à une éventuelle possibilité de déception pour non affinités vous serez moins déçu et éviterez un rejet mental inattendu et souvent porteur d’agressivité ou de méchanceté intestine, haine qui vous rongera et réclamera vengeance, ce sentiment sera d’autant plus fort si vous êtes prédisposé (moi idéal, égocentrisme, mégalomanie, narcissisme, prétention, jalousie, orgueil). En améliorant le sale caractère dont nous sommes tous porteur, la bête qui sommeille dans chaque être humain, vous vous donnerez un cotât optimum de chance de réussite amoureuse, vous n’aurez plus peur de la solitude car «celui qui craint sa solitude érige le premier barreau de sa prison», en procédant ainsi vous serez socialement plus lâché et agrandirez plus facilement le cercle de vos attirances en augmentant vos chances de trouver les affinités dont vous avez besoin, c’est un investissement contre la solitude. Il faut savoir que de notre naissance à notre mort nous seront des ignorants perpétuels en quête de la culture qui combattra notre ennui, il nous faut en permanence renforcer notre indépendance de jugement et être en capacité de refréner nos envies,  nous sommes au sain de notre univers médiatique des proies potentielles d’où la nécessité de maintenir et d’entretenir un esprit sain et fort. Tout est mis en œuvre pour déstabiliser, les pressions du politiquement incorrecte, la dite communication, les techniques freudiennes de vente par culpabilisation, les diversions verbales ou affectives, tous les moyens sont employés, ils se sophistiquent à tous les niveaux et dans toutes les disciplines pour l’affaiblissement cérébral, avons nous d’autre choix que de développer les parades, l’hygiène de vie et les réflexions dans le calme sont autant de renforts devenus indispensables pour conserver l’objectivité l’équilibre et la sérénité qui sont les trois piliers assurant la tranquillité. Il est des moments ou vous ne devez pas hésiter à naviguer à contre-courant si votre paix interne le réclame, ne vous laisser pas aller à des excès de mégalomanie qui pourraient vous faire tirer vos dernières cartouches, prenez régulièrement du recul pour recharger vos batteries, on à toujours le temps pour gaspiller notre vie, pourquoi ne pas en prendre un peu pour éviter les gaspillages futures. Nous vivrons toujours mieux dans nos pauvres baskets que dans les Nique ou Nike des autres, surveillez votre mégalomanie ou votre égocentrisme, trop souvent elle ou il vous trompe sur la marchandise, dans vos méditations réfléchissez dans ce sens pour modifier si besoin leurs trajectoires, peut-être pourrez vous par ce biais améliorer votre empathie, votre sensibilité dans le ressentit d’autrui gagnera en aura positif, climat environnemental porteur, son impact attisera positivement la curiosité des autres qui manifesteront le désir de venir vers vous. Même pour vous protéger ne faîte pas les choses à moitié, en ne faisant qu’à moitié vous ne recevrez qu’à moitié, l’autre moitié ne sera pas forcément bien interprétée par vos vis à vis qui se protègent aussi de cette moitié d’incompréhension, vous serez dans ce cas enfermé dans un cercle à moitié fermé, si vous n’êtes que deux vous avez ouvert une boite à monologue, votre but initiale n’était il pas la convivialité? Alors vous avez tout faux! Il faut revoir votre copie! Il est vrai qu’un minimum de protection s’impose aujourd’hui, ce minimum doit se faire par la préparation mentale et l’ouverture de soi aux conjonctures qui peuvent être défavorables, ce ne doit pas devenir un pré-concept d’idées fixes mais une petite attention envers les autres, ce sont eux qui éveilleront ou non le besoin de vous protéger. Par un comportement sectaire ou sur protecteur pré établit, rapidement vous créerez une gêne que vous ressentirez, alors un fossé va se creuser entre vous et votre relation, par votre comportement vous venez d’envoyer à votre vis à vis une pelle à défaut de la passerelle initialement prévue, vous allez maintenant être deux à creuser le fossé qui commence à vous séparer, pendant que l’un essayera de combler l’autre va creuser et vice versa, c’est un mécanisme de frustration qui se met alors en place, malgré la fatigue chacun s’évertuera à faire ce qu’il pensait bon de faire mais de manière inversée, reflet du style de la communication que vous avez préalablement instaurée, ce qui finira par une incompréhension totale avec deux personnes qui creuseront un fossé de plus en plus profond, le seul lien en commun restera la pelle. A l’analyse que reste il de cela si ce n’est l’impossibilité de faire la jonction, à supposer que vous arriviez à l’harmonie à un moment, ce fossé restera dans la mémoire comme un handicap à surveiller, dans le temps ou est la qualité relationnelle si constamment il faut se mouiller pour rejoindre l’autre? En conclusion si vous avez un sale caractère, de quel droit ce sale caractère se permet de juger les autres alors qu’il n’a de toute évidence jamais pris la peine de porter un jugement sur lui-même, ce sale caractère qui ne se donne pas la peine d’apprendre les codes et les modalités qui font le bon aloi de la vie, elle seule détient les clés du grand mystère des âmes, essayer d’en connaître un peu plus sur soi n’est il pas le moyen de percer un petit bout du mystère que sont les autres, ce travail méritant récompense, la vie vous donnera peut-être un petit passe partout, clé pour entrouvrir la porte des autres. C’est vrai que si je finis en vous engueulant c’est que je suis le premier à m’engueuler quotidiennement, ou peut-être aussi parce que je vous aime bien et que je n’ai pas peur de vous dire une certaine ou incertaine vérité, et je finirais en vous disant «qui aime bien châtie bien», en espérant de tout cœur que la punition que s’avère être cette lecture vous apporte toutes les joies du monde que vous soyez bon ou mauvais, il y a toujours quelqu’un pour quelqu’un, mes bons vœux vous accompagnent sur la route qui est la votre.

A suivre...  PhiloConCentrer
Pour un accès direct et rapide à tous mes liens... Cliquez sur Google+
Access to my blogs in other languages: 
English, German, Italian, Spanish and Chinese Cliquez sur  Google+
对于一个快速和直接的访问给我所有的链接访问我的博客在其他语言:英语,德语,意大利语,西班牙语和中国,点击 Google+
Cliquez Top 100
.
BelStat : TOP 100 Sites FRANÇAIS
 
No. Site Web Inscrit Dernière visite Moy. PVs/jour* ↓ Moy. Vis/jour* ↓ Vues de Pages Stats

1. gazette94 10/08/2008 23/11/2009 2511 1020 1231091

2. Méthode pour gagner de largent 4/07/2009 21/11/2009 1956 882 273845

9. Belstat France - DEMO 2/12/2007 23/11/2009 236 92 125733
.
21.PhiloConfucius  22/11/2009 23/11/2009   67 32 067 Confucius
.
26. PhiloGalop 12/11/2009 23/11/2009 60 24 720 PhiloGalop
.
27. PhiloWord 22/11/2009 23/11/2009 25 24 025 Philogalop.
.
35. KicozPsy 09/11/2009 23/11/2009  31 16 439 Kicozpsy
.
36. kicozQuoi 09/11/2009 23/11/2009   19 14 272  Kikozquoi
.
37. PauvreQuidam 09/11/2009 23/11/2009 31  14 438    Quidam
.
41. ConfiDance 10/11/2009 23/11/2009   23 11 308 ConfIidences
.
42. KirouCoule 09/11/2009 23/11/2009   16  11  236 kiroucool
.
53. amourCquoi 20/11/2009 23/11/2009 13  08 052





1 commentaire:

  1. Pour enregistrer un commentaire... Compte Google, en face de la case commentaire. Merci, votre avis m'intéresse.. A bientôt peut-être de vous lire. Merci d'avoir prêté attention.

    RépondreSupprimer

BARRE STATISTIQUES


compteur gratuit